À l’occasion des 100 ans de l’ASBL, Notre Abri organise un colloque sur le thème

QUAND DIRA-T-ON

QUAND DIRA-T-ON

Du temps du bébé "placé" au temps des parents: le temps des professionnels pour un projet de vie.

DATE & ADRESSE

Jeudi 18 Octobre 2018 de 8h30 à 15h30
au W:Halll, Centre Culturel de Woluwé-Saint-Pierre
93 avenue Charles Thielemans à 1150 Bruxelles

ORATEURS

Docteur Rosa Mascaro (Lille)
Docteur Catherine Gueguen (Paris)
Monsieur Christian Dubois (Bruxelles)

En présence de Rachid Madrane, Ministre de l’aide à la jeunesse, des maisons de justice, des sports et de la promotion de Bruxelles, et de Alda Greoli, Ministre de l’action sociale, de la santé, de l’égalité des chances, de la fonction publique et la simplification administrative.

Enfants lanternes copy

ARGUMENTAIRE

Le bébé nait dans le temps de ses parents, de leurs projets, de leurs attentes et de leurs blessures. 

En quoi le temps de l’enfant qui est « placé » en pouponnière est-il porteur d’espoirs qui font grandir, ou devient-il un temps d’attente que les problèmes de sa famille se résolvent ? 

Comment ce temps de séparation est-il supportable pour le jeune enfant ?  Ce temps permet-il une évolution, un changement positif pour lui ? Pour ses parents ? Quels sont les indicateurs que cela pourrait réalistement se produire ?  

De la crise qui déclenche l’intervention et le placement au dysfonctionnement familial, comment profiter du temps pour évaluer les compétences parentales ? 

Lorsqu’il y a placement d’un bébé, l’aide à la jeunesse sait qu’elle « joue » le bien-être du bébé et son devenir « contre la montre ». Et pourtant, la durée des placements de tout-petits ne cesse de croitre. 

Peut-on admettre que le placement d’un tout-petit signe l’existence hautement probable d’un trouble familial grave ? Si c’est bien le cas, nos dispositifs anesthésient-ils nos perceptions d’intervenants pour croire que l’improbable va arriver ? 

Comment soutenir les intervenants qui sont débordés par les urgences et le manque de places en hébergement ? Comment éviter ces changements de lieux de vie et de figures d’attachements, extrêmement destructeurs pour les enfants, mais fréquemment imposés?

Quel éclairage peuvent nous apporter les récentes recherches de neurosciences  sur l’impact des placements ?

Que peuvent faire les Pouponnières ?

1

© 2018 ASBL Notre Abri
rue Colonel Chaltin 85, 1180 Bruxelles • 02.374.55.24 • info@notreabri.be
Dessin : Joëlle Pontseel